Nabhi Kriya challenge: comment s’y mettre ?

Nabhi Kriya challenge: comment s’y mettre ?

Nabhi Kriya challenge: comment s’y mettre ?

Marre d’entendre parler du “nabhi” sans comprendre de quoi il s’agit? Cet article est pour vous!

Vous m’avez sans doute entendu en parler sur les réseaux sociaux et vous ne savez pas ce qu’est « le nabhi ». Nabhi signifie nombril. Serait-ce un kriya pour ne plus s’intéresser qu’à son nombril ? Disons plutôt qu’il permet de réveiller la réserve d’énergie vitale qui se trouve en dessous du nombril. Ce centre puissant est reconnu dans toutes les traditions mais porte des noms différents. Les yogis s’en servent pour ouvrir et activer le 3e chakra, ce vortex énergétique qui nous permet de concrétiser nos rêves et nos idées dans la matière. Le nabhi kriya le plus connu est un set de seulement 6 postures. Je les ai enseignées en format express dans la dernière méditation enregistrée sur Instagram afin que vous puissiez la pratiquer au quotidien en vous levant. Le vendredi 28 mai, j’ai commencé à enseigner des versions plus longues dans mes cours sur Zoom. Nous avons démarré en tenant la moitié des timings des postures 1, 2, 3 et 4 (mais nous avons gardé les durées complètes pour les deux derniers exercices). Nous avons augmenté un peu les temps le mercredi 2 juin. Nous passerons une nouvelle étape le mercredi 9 juin. L’idée est de construire une structure musculaire abdominale solide pour arriver à tenir les durées complètes, c’est-à-dire 10 minutes pour la première posture, 5 minutes pour les deux suivantes, 15 minutes pour la 4e (les deux dernières n’étant pas particulièrement difficiles à traverser). Il existe une variation du nabhi proposé dans l’école où j’ai été formée qui corse un peu la donne. Elle aurait été enseignée de cette manière par Yogi Bajhan, le maître indien qui a introduit le kundalini yoga en Occident. Les durées complètes sont de 12 minutes pour la première posture et de 16 minutes pour la 4e (bon à ce stade, une minute de plus ou de moins, pas de problème), mais surtout on décolle la tête et le buste du sol en disant Wah (contraction de wahe) en remontant et on revient s’allonger au sol en disant Guru.

Pourquoi s’engager dans 40 jours de nabhi kriya ?

Pourquoi pas ? Je plaisante bien sûr. Rien ne vous y oblige et vous pouvez tout à fait continuer à vivre normalement sans cycle de 40 jours de nabhi kriya. La première fois que j’ai fait 40 jours de nabhi kriya c’était en 2017. Puis c’est devenu un genre de rituel chaque printemps. Sauf l’an passé… j’avais trop à faire avec les méditations en direct sur Instagram pour m’engager simultanément sur un challenge de 40 jours le matin. Chaque cycle a été différent. Mes motivations pour m’engager sur ce chemin ont été différentes. Les bénéfices ont tous été différents. C’est pourquoi lorsque vous me demandez sur Instagram quelles vertus ce kriya peut vous apporter (en dehors d’une sangle abdominale en béton), vous répondre vous priverait de vos propres découvertes. La répétition quotidienne ancre l’enseignement dans les cellules. Le corps s’habitue aux mouvements et nous ouvre ainsi de nouvelles manières de percevoir. Mais la partie physique est minuscule comparée aux enseignements énergétiques. Le nabhi kriya redistribue l’énergie et c’est frappant dès les premiers jours. Il active le feu digestif (c’est-à-dire votre propre capacité à métaboliser, à transformer et à digérer les aliments comme les émotions), le rééquilibre lorsque c’est nécessaire, agit comme de la vitamine C sur les organismes apathiques et donne envie de manifester ses projets et cesser de procrastiner. Il me donne aussi la sensation que tout est possible et que je suis aussi gracieuse qu’un oiseau en plein envol (sans doute grâce à la quatrième posture).

Pour trouver ces images, tapez nabhi kriya sur votre navigateur!

Est-ce trop tard pour commencer ?

NON!  Vous pouvez vous ouvrir à l’aventure d’un cycle de 40 jours quand vous le souhaitez. Vous pouvez commencer par la version express en utilisant ma dernière vidéo sur IGTV. Puis augmenter les durées de chaque exercice petit à petit pour arriver aux durées totales recommandées. J’ai aussi expliqué ce kriya dans l’une de mes stories mises à la une sous mon profil Instagram « Kundalini tips » : regardez et en avançant  Mercredi 9 juin 2021 à 7h30 (avec un replay valable pendant 48h), nous nous rapprocherons des durées complètes. Une marche après l’autre. Mais le but n’est pas d’atteindre 10 minutes de levers de jambes alternées. Il n’y a rien à gagner. Personne ne viendra vous offrir une médaille. Peut-être que cinq minutes vous enseigneront bien plus sur vous que n’importe quel autre exercice. Le kundalini yoga n’est pas de la gym tonique. L’idée est de pratiquer en conscience et d’observer, de ressentir ce qui est en train de se dérouler dans le corps, dans le mental, dans le corps émotionnel et dans vos corps énergétiques.

attention au bas du dos dans cette posture, si c’est trop difficile, les bras tendus, glissez les mains sous les fesses pour les rehausser

Quelles sont les contre-indications ?

Si vous êtes enceinte, ce kriya n’est pas adapté à votre état. Évidemment, si vous êtes une yogini chevronnée et que vous avez l’habitude de pratiquer beaucoup de kundalini, que vous connaissez votre corps et que vous êtes à un stade de grossesse qui vous permet encore ces mouvements, dans la douceur et dans l’écoute, pourquoi pas… Mais dans ce cas, parlez-en à votre sage-femme, votre doula ou le référent médical en qui vous avez confiance et qui vous accompagne dans cette grossesse. Sachez aussi que si vous souffrez de cycles menstruels extrêmement abondants, le nabhi peut avoir des effets sur le flux en l’augmentant (n’hésitez pas à faire une version express les deux premiers jours du cycle si vous vous engagez dans un challenge de 40 jours). Si vous avez le dos très cambré et que vous ne savez pas rétroverser légèrement votre bassin, c’est à dire absorber le nombril dans les exercices pour protéger vos lombaires, je vous recommande de placer systématiquement vos mains sous les fesses (y compris et surtout dans la posture n°2). Si vous sentez que vous avez de plus en plus mal dans le bas du dos en pratiquant, ne forcez pas comme une brute. Faites-en moins, ralentissez, vérifiez votre positionnement et empêchez la chute brutale des talons dans le sol en déroulant le dos lorsque vous posez chaque jambe au sol. Dans le tout dernier exercice, engagez le périnée en serrant les fesses (surtout lorsque vous remontez les bras vers le ciel) pendant toute la durée du mouvement. Si les douleurs persistent et qu’elles ne sont pas liées aux courbatures, il vous faudra peut-être renoncer à ce challenge. Enfin, c’est complètement normal d’avoir des courbatures aux abdominaux, aux ischio jambiers (les muscles à l’arrière des cuisses), parfois au psoas et aux muscles lombaires.

Est-ce que c’est grave si on loupe un jour sur les 40 ?

Ce n’est pas grave mais il faut recommencer depuis le début : 40 jours d’affilée sans interruption, c’est vraiment sans aucune interruption.

Est-ce que je vais enseigner uniquement le nabhi kriya dans mes prochains cours ?

NON. Aujourd’hui, j’ai fait mon 10e jour sur 40, soit un quart. Je vais probablement enseigner ce kriya une fois par semaine jusqu’à début juillet. Mais j’agis au fil de ma joie et je n’ai pas de plan précis donc on verra bien. Si vous détestez ce kriya (ha ha ha c’est que vous en avez absolument besoin !) ne vous inquiétez pas, je change sans arrêt de proposition dans mes cours hebdomadaires et je spécifie lorsqu’il s’agit du nabhi dans la page planning.

Est-ce qu’on doit méditer après le nabhi kriya ?

On ne DOIT rien du tout. Mais quelle récolte merveilleuse dans le temple du cœur lorsque cette réserve d’énergie vitale a été redistribuée harmonieusement ! Ce serait dommage de ne pas savourer le nectar que vous avez généré par vous-même. Toute l’agitation du kriya (qui signifie action) permet de neutraliser les attaques du mental mais surtout d’éveiller la conscience. Or c’est dans cet état d’éveil que la méditation est la plus facile à expérimenter, pas lorsque vous sortez du boulot la tête remplie de votre to do liste interminable. A la fin du nabhi kriya, chantez le mantra qui vous appelle (si vous êtes engagés dans un cycle de Mul Mantra, vous pouvez le chanter avant ou après votre relaxation). Le nabhi kriya est un socle solide. Une fois cette fondation posée, l’espace du cœur est prêt à s’ouvrir et à recevoir : n’importe quel mantra aura un écho particulier après cette pratique.

Rendez-vous mercredi 9 pour ceux qui ont envie de monter en puissance niveau Nabhi. Quant à tous ceux qui me réclament un cours tonique d’une heure pile à l’heure du déjeuner, je propose ce jeudi 10 un cours test qui s’appelle KUNDALINI FIX: 30 minutes de sueur, 15 minutes de méditation et une relaxation pleine d’énergie de guérison. A ce soir pour un cours ouvert à tous les niveaux lors duquel nous allons travailler notre 6e sens, c’est à dire notre 6e chakra, porte de notre conscience et troisième oeil qui vous permet de voir ce que vos yeux ne vous diront jamais. LOVE AND LIGHT!