Un atelier pour relâcher la pression et se connecter à son potentiel illimité

Un atelier pour relâcher la pression et se connecter à son potentiel illimité

Un atelier pour relâcher la pression et se connecter à son potentiel illimité

L’énergie de janvier est toujours propice aux projections, aux intentions, aux résolutions voire même aux prédictions. Des milliers d’outils circulent dans le domaine de la spiritualité et du déploiement du Soi. Leur profusion peut cependant créer une certaine confusion. Et même l’inverse de l’effet escompté. Avec la coach Zeva Bellel, nous vous proposons un atelier fin janvier pour apprendre à relâcher toute forme de pression liée au mois de janvier, à abandonner les attentes et les projections afin de vous connecter à votre flow créatif illimité. Aucun objectif à atteindre puisque vous êtes déjà arrivés: vous êtes!

Janvier ou la foire du trône de l’affirmation positive

Happy New Year !!! La saison des vœux vient tout juste de commencer. Et on sent bien que l’enthousiasme habituel reste mesuré en ce mois de janvier 2021. La majorité préfère visiblement garder sa ligature Mula Bandha (anus-périnée) bien serrée. Il faut dire que 2020 nous a appris à nous satisfaire de l’instant présent et à cesser d’élaborer des projections à tort et à travers. Dans le domaine du développement personnel et de l’expansion spirituelle, le mois de janvier est toujours marqué par de nombreuses invitations à ancrer des intentions fraîches (qui ressemblent bien souvent à une longue liste de résolutions), à remplir des cahiers de vœux comme une lettre au père Noël, à nous renouveler inside out (régime et diète déguisée en cure de jus post-réveillon compris), à semer les graines que l’on souhaite voir pousser au cours de l’année… Un individu issu de l’an 2010 qui ferait un saut de onze ans dans le futur serait probablement intrigué par les bâtons de sauge qui ont remplacé les bracelets connectés, les cartes d’oracle posées à côté des bougies parfumées sur les tables de chevet et les rituels zoom pour rythmer les affirmations positives au son d’un tambour chamanique. Je me moque tout en étant pleinement consciente que je participe à cette « foire du trône ésotérique » avec mes cours de kundalini yoga et mes nombreuses épiphanies sur les réseaux sociaux.

Le comble : se sentir pressurisé.e par des outils censés faire du bien…

Le fait que ces outils ancestraux se démocratisent me réjouit : ils représentent une source de soutien dans une période de grands changements et peuvent conduire à de magnifiques prises de conscience lorsqu’ils sont correctement utilisés. Cependant, ils peuvent facilement être détournés de leur objectif d’éveil et devenir des béquilles de compensation au même titre que la cigarette, l’abus de sucre ou de réseaux sociaux. Pire, ils alimentent chez certains la peur du manque alors qu’ils devraient nous permettre de voir que le manque n’est qu’une illusion. Souvent les soirs de pleines ou de nouvelles lunes, je reçois ce genre de messages : « Je ne sais pas quoi chanter ce soir, quel mantra recommandes-tu ? », « Han j’ai loupé le rituel trucmuche et la pleine lune est passée, est-ce qu’il est trop tard pour méditer ? »… Comme s’il était possible de manquer le coche, de louper le train en marche, de rater le portail offert par l’énergie en présence. Cela me fait penser à Numéro 22 dans le dernier film Soul de Pixar qui pense qu’elle ne peut pas s’incarner dans un corps terrestre parce qu’elle « n’a pas trouvé sa mission ». D’après les questions que je reçois régulièrement, j’ai l’impression que Numéro 22 n’est pas seul dans cette situation…

La notion d’échec et de réussite est une invention de l’ego.

Et si on arrêtait de se torturer ? Et si on arrêtait de détourner les enseignements sacrés, les lois universelles et les outils ancestraux ? Dès lors que l’on juge une expérience et qu’on la labellise du mot « échec », dès lors que l’on croit qu’on est passé à côté de sa chance, on oublie que l’on “est”. On “est”. Il n’y a rien à faire, juste à être. Cet état d’être ouvre la porte de tous les possibles. Les expériences ne sont pas qui nous sommes. Les intentions que nous formulons ne nous définissent pas. Les jugements que nous émettons ne nous constituent pas. L’état d’être n’est pas limité dans l’espace ou le temps. Il n’est dépendant d’aucune circonstance. Il est. Tous les outils que je partage ou bien que d’autres profs ou experts spirituels partagent n’ont qu’un seul but : nous permettre d’identifier les filtres qui nous empêchent d’être. C’est la seule mission à mon sens : être. Être authentiquement. Pleinement. Immensément. Juste être. On a donc tout réussi puisqu’on est déjà. On ne fait que l’oublier à longueur de journée. Mais on est déjà. L’idée même d’une « bonne » ou d’une « mauvaise » année limite notre potentiel et nous éloigne de notre état d’être. Je suis. Nous sommes. Tout est donc possible et sans limitation. L’année ne peut donc être ni mauvaise ni bonne. Elle sera à l’image de notre état d’être.

Une expérience pour abandonner les attentes et s’ouvrir à recevoir sans aucune limite

Alors que faire de 2021, des vœux, des rituels et des intentions ? Ce que vous voulez ! C’est vous qui choisissez ce qui résonne pour vous. J’ai appris en 2020 que plus je m’ouvre à l’inconnu, moins je planifie, plus je reçois. En discutant de tous ces sujets avec mon amie Zeva Bellel qui est coach professionnelle, nous avons eu l’idée de co-créer une expérience que nous vous proposons de partager avec nous le dimanche 24 janvier de 10h à 12h30 sur Zoom : un atelier que nous allons co-animer ensemble. Zeva Bellel est américaine (impossible de résister à son accent délicieusement charmant) et elle vit à Paris depuis de nombreuses années avec son mari français et leurs deux garçons. Nous nous sommes connues lorsque nous étions journalistes et nous entretenons une amitié fidèle depuis… une vingtaine d’années ! Zeva accompagne des transitions professionnelles et je dois dire qu’elle a provoqué des miracles sur un grand nombre de femmes de mon entourage. Elle a un don pour éveiller la conscience et laisser ses clients trouver la solution par eux-mêmes. Si vous cherchez un plan de carrière bien établi, ce n’est pas elle que vous devez consulter. Ses séances de coaching ont une dimension thérapeutique avec une application très concrète de solutions. J’ai déjà participé à un atelier « vision board » avec elle et nous avons d’ailleurs co-créé le tout premier « Transformative Journey » il y a deux ans ensemble. Cette fois, notre projet est différent. L’époque a beaucoup changé depuis notre dernière collaboration et nous avons envie de déployer nos outils d’une autre manière. Notre objectif est de vous permettre de vous ouvrir à recevoir votre propre guidance pour l’année 2021 qui est déjà amorcée. Pour cela, j’animerai une méditation dès le début de notre atelier afin que l’on se connecte à toutes les dimensions de notre être. Pas question de rester piéger dans la matière et le monde en trois dimensions. On va prendre de la hauteur et nous laisser traverser par notre propre flow créatif. Ensuite, nous allons élaborer un Vision Board ensemble, je le ferai en même temps que vous. Vous aurez donc besoin d’une très grande feuille de papier (un format demi raisin par exemple) suffisamment épais pour que vous puissiez coller les images que vous aurez prédécoupés avant l’atelier. Commencez dès à présent à conserver toutes les images qui vous inspirent dans une chemise. Utilisez des magazines, imprimez des illustrations ou des photos dénichées sur votre ordinateur, amassez sans réfléchir des images qui vous plaisent. Vous serez guidé.e.s par Zeva pendant tout l’exercice. Il vous faudra un tube de colle, du scotch, un marker éventuellement et tout ce que vous avez envie de coller (vous pouvez utiliser des matières, des morceaux de tissu, des échantillons de couleurs). Ne commencez pas à coller avant le jour de l’atelier, le processus de création du vision board est précis et dépend de l’accompagnement de Zeva. Ensuite, nous vous proposerons une expérience pour vous apprendre à relâcher toutes vos planifications, tous vos objectifs, toutes vos to-do listes et vous en remettre pleinement à votre état d’être, et donc à l’Univers qui vous soutient… Je vous recommande d’avoir avec vous un cahier pour noter les émotions ou les pensées qui vont émerger au cours de l’expérience, elles sauront vous guider vers des prises de conscience très utiles.

zeva bellel

Informations pratiques

Cet atelier de deux heures trente qui aura lieu le 24 janvier de 10h à 12h30 est ouvert à tous, vous n’avez pas besoin d’être expert en yoga pour y participer, ni d’être un pro de la méditation. Il sera disponible pendant 7 jours jusqu’au dimanche 31 janvier à 23h59 afin que vous ayez le temps de le suivre au moment de votre choix. N’hésitez pas à vous réunir à deux pour partager l’expérience en live. Voici la liste du matériel dont vous aurez besoin pour l’atelier :

  • Un tube de colle, des ciseaux, un rouleau de scotch
  • Une grande feuille de papier en carton plume ou en papier légèrement cartonné (format demi raisin) sur laquelle vous allez coller tout ce qui vous inspire. Ça peut être une feuille de papier mais attention à ce qu’elle soit suffisamment solide pour votre collage
  • Un grand nombre d’images (photos, illustrations…), pourquoi pas de chiffres… vous pouvez aussi garder des échantillons de tissu, de couleurs, de papier peint ou de matière… accumulez tout ce qui attire votre regard avant le 24 janvier et conservez vos trésors dans une chemise en attendant. Il vaut mieux en avoir trop que pas assez, et essayez de ne pas réfléchir mais de vous laisser guider par votre propre étincelle de joie lorsque vous voyez une image qui vous plait : arrachez-là. Ne vous posez pas de question, n’essayez pas de mettre du sens dans votre collecte d’images.
  • Éventuellement un marker, des feutres…
  • Un support de méditation (un coussin ou bien une couverture roulée sous les fesses)
  • Un cahier pour prendre des notes ainsi qu’un stylo
  • Une couverture pour la relaxation

Inscription et tarifs

Cet atelier de 2h30 aura lieu le dimanche 24 janvier de 10h à 12h30 (merci de vous connecter à la réunion zoom dès 9h45 afin de vérifier que tout se déroule normalement sur plan technologique). Il sera disponible en replay sur demande (merci de nous envoyer votre preuve d’achat par email à [email protected] en faisant la demande du replay de l’atelier) pendant 7 jours et pourra être visionner jusqu’au 31 janvier à 23h59.

Le prix est de 34 euros comme l’atelier que nous avons partagé avec Angèle en décembre et que vous avez adoré (promis la cuisine reviendra par ici !).

INSCRIVEZ-VOUS PAR ICI!