Les Roches Blanches à Cassis
Photographie Lili Barbery-Coulon

Les Roches Blanches à Cassis

Les Roches Blanches à Cassis

Hier je vous parlais d’une auberge à 45 euros la nuit avec salle de bain à partager. Aujourd’hui, je vous emmène dans un cinq étoiles au bord de la côte d’Azur. J’espère que vous apprécierez le grand écart. Bienvenue aux Roches Blanches dans la baie de Cassis…

Photographies Lili Barbery-Coulon. L’hôtel Les Roches Blanches et sa vue

« On ne dit pas Cassissssss, tout comme on ne dit pas Parisssss ! » Je ne sais pas combien d’internautes m’ont contacté pour me signaler la bonne prononciation de la ville de Cassis après avoir vu ma story sur Instagram : c’est promis, je ne dirai plus jamais le nom de ce lieu comme s’il s’agissait d’un fruit rouge. Situé à trente minutes de Marseille en voiture, ce petit port est spectaculaire de beauté. Sans doute est-ce dû au Cap Canaille qui aimante toute l’attention et offre un faux air de parc naturel américain flottant en pleine Méditerranée. Après avoir passé une semaine en Bretagne chez une amie – dont deux nuits au Château Richeux près de Cancale, puis une semaine à Marseille chez des copains qui viennent de quitter Paris et leur plaque d’immatriculation pour s’installer à l’entrée des Calanques, nous sommes allés passer un très court séjour en famille aux Roches Blanches, un hôtel fraichement rénové et rouvert en juin.

Photographies Lili Barbery-Coulon. Le restaurant de l’hôtel Les Roches Blanches

Les années folles de la riviera

Cette adresse n’est pas nouvelle. Construite au XIXe siècle, la propriété métamorphosée en hôtel dans les années 1920 compte parmi ses plus célèbres clients Edith Piaf et Winston Churchill. En près de cent ans, il est transformé à de nombreuses reprises. Certains habitués rencontrés cet été m’ont confié que Les Roches Blanches avaient été « négligées » par leurs anciens propriétaires. D’autres m’ont dit que ce « laisser aller » offrait un avantage non négligeable : tout en jouissant de cette vue incroyable, l’hôtel était beaucoup plus abordable. Parce qu’autant vous le dire tout de suite : à présent qu’il s’est hissé au rang des cinq étoiles et que chaque centimètre carré de sa surface a été refait, les tarifs sont aussi vertigineux que son plongeoir en pleine mer… Rouvert au printemps 2018, l’hôtel Les Roches Blanches met désormais l’accent sur l’Art Deco et les années folles, décennie de gloire pour la Riviera, à travers son nouveau décor.

Photographies Lili Barbery-Coulon. La vue du lounge, le déjeuner du lounge et le petit-déjeuner du restaurant

Évidemment tout est très soigné et à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’un hôtel de ce niveau, mais ce qui m’a le plus bluffée n’a rien à voir avec les mini produits Acqua di Parma dans les chambres ou l’épaisseur des serviettes de bain. Ce qui est frappant aux Roches Blanches, c’est le panorama à couper le souffle. Qu’on soit au bar, dans le restaurant, à la piscine ou au spa, le regard est constamment happé par la vue sur le Cap Canaille. C’est ahurissant de beauté. D’ailleurs, les cabines du spa sont probablement les plus belles que j’ai visitées. On se fait masser devant un rectangle de verre donnant sur la Méditerranée. Je crois que même si le massage était nullissime (ce qui n’est absolument pas le cas) on sortirait apaisé par la vue ! Confié au Tigre Yoga Club, le spa décline des cours de yoga – j’ai testé un super cours de hatha yoga – des massages énergétiques avec l’huile du Tigre et un grand hammam. Si vous habitez dans la région, je vous recommande vivement de venir tester le spa, vous n’avez pas besoin d’être client de l’hôtel pour en profiter.

Photographies Lili Barbery-Coulon. Les cabines (doubles et simple) du Spa by Le Tigre

A l’extérieur, l’hôtel dispose de deux piscines. Un bras de nage chauffé. Un autre bassin non chauffé qui ressemble à une version mini du Cap-Eden-Roc au Cap d’Antibes est niché dans la roche dans les hauteurs de l’hôtel. Le plus kiffant reste l’accès privé à la nage en pleine mer. Elle est bien plus fraîche que sur une plage marseillaise, même au mois d’août, sa température m’a saisie, mais quel pied ! Cette sensation de ne faire qu’un avec l’eau qui nous enveloppe et nous porte, ce flottement léger dans les vagues et ce bleu marine, profond, si mystérieux qui étincelle en surface. Je comprends ceux qui sont accros au bateau et aux baignades en pleine mer…

Photographies Lili Barbery-Coulon

Rayon restaurant, on n’a testé que le petit-déjeuner gargantuesque et un déjeuner sur le pouce au lounge. Les deux étaient délicieux et bien plus abordables que le menu du restaurant de la Baie des Singes où je vous recommande vivement de ne pas mettre l’ongle d’un orteil. Le soir, sur les conseils de mon amie Maud Zylnik, nous avons testé le restaurant Le Poisson Rouge dans le port de Cassis. Il est situé dans une petite impasse à l’abri de la foule des touristes. Tout y est délicieux, les poissons frais, les légumes relevés, une touche asiatique en bonus. Une adresse à ne pas manquer si vous séjournez à Cassis. J’imagine qu’il y a mille balades à faire dans les Calanques, des promenades en bateau pour aller visiter les petites criques méconnues… mais la route des Cévennes nous attendait et nous avons quitté ce luxe inouï pour un autre Eden, bien plus modeste, sous les châtaigniers et les grands pins.

Photographies Lili Barbery-Coulon

Hôtel Les Roches Blanches, 9 avenue des Calanques, 13260 Cassis, Tel +33 4 42 01 09 30, hotel@hotelrbc.com ,…. Chambre double à partir de 320€ la nuit (hors saison, en séjournant au moins deux nuits, les prix grimpent selon la beauté de la vue, le mois de l’année et la taille de la chambre), 24€ le petit-déjeuner par personne (le buffet est vraiment impressionnant), Massage du Tigre 130€ les 75minutes, 24€ le cours collectif de yoga, Tel du spa: +33 4 42 01 63 04.

Photographie Lili Barbery-Coulon